Wavre – Ottignies-Louvain-la-Neuve, « pôle majeur »
Affichage pour les mal voyants

Hotel de Ville - Vie politique - 17.02.2014 - Marie-Claire Dufrêne

Les Collèges communaux de Wavre et d’Ottignies-Louvain-la-Neuve revendiquent ensemble le statut de pôle majeur, dans le cadre du futur Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER).


Dans le cadre de l’enquête publique organisée à la demande du Gouvernement wallon sur le futur Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER), les Collèges communaux des Villes de Wavre et d’Ottignies-Louvain-la-Neuve tiennent à réagir ensemble pour que le bi-pôle Wavre – Ottignies-Louvain-la-Neuve soit considéré comme « pôle majeur » du futur SDER.

L’ancien SDER faisait de l’Eurocorridor Bruxelles – Namur – Luxembourg, un des axes de développement de la Wallonie. Se détournant de cette approche, le document soumis à enquête publique considère le développement de la province du Brabant wallon comme « la poursuite de la zone de développement de l’aire métropolitaine de Bruxelles », ce qui revient à nier le dynamisme propre dont le Brabant wallon et en particulier le bi-pôle Wavre – Ottignies-Louvain-la-Neuve font preuve depuis des années. Les deux Collèges communaux font le constat que le bi-pôle Wavre – Ottignies-Louvain-la-Neuve remplit en fait les critères énumérés dans le projet de SDER lui-même pour définir un pôle majeur, et s’étonnent dès lors que le projet de SDER n’en tire pas la conséquence logique d’inclure le bi-pôle parmi les pôles majeurs de Wallonie.

La présence sur ce territoire, qui comprend environ 65.000 habitants, d’une des principales gares voyageurs de Wallonie, d’une des grandes universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de nombreuses écoles supérieures et hautes écoles, de services fédéraux et régionaux décentralisés, du siège du Conseil provincial et du Collège provincial du Brabant Wallon ainsi que de l’administration provinciale, d’un hôpital et de plusieurs polycliniques, de parcs d’activités économiques et scientifiques extrêmement attractifs accueillant le siège de plusieurs grandes entreprises belges et internationales (GSK, AGC, Pfizer, IBA, Lhoist, Carmeuse…), du plus grand centre sportif de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de musées au rayonnement international… sont autant d’éléments qui témoignent à suffisance de cette réalité.

Les deux Collèges veulent aussi souligner que la localisation et le dynamisme du bi-pôle à proximité de Bruxelles, capitale européenne, en font une véritable « tête de pont » du dynamisme économique et culturel wallon en direction de Bruxelles pour l’implantation de grandes entreprises, notamment étrangères, au cœur de l’Europe.

Une proposition d’avis commun sur ce volet du projet de SDER sera soumise aux prochains conseils communaux, le 18 février à Wavre et le 25 février à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Il y sera demandé que le statut de pôle majeur soit accordé au bi-pôle Wavre – Ottignies-Louvain-la-Neuve.

Il y sera aussi demandé que certains points du projet de SDER soient complétés en matière de réseaux ferroviaire et routier, de politique du logement, d’équipements publics et de développement touristique.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer