Pôle d'or
Affichage pour les mal voyants


Le Pôle d’Or à Jaco Van Dormael

Les membres du Collège ont remis le Pôle d’Or 2015 de la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve au réalisateur Jaco Van Dormael, le 15 janvier au Centre culturel d’Ottignies, à l’occasion de la cérémonie des vœux aux corps constitués. La soirée était animée par la Philharmonie Royale Concordia (PRC), qui a joué quelques-uns des morceaux musicaux de « Toto le héros », « Le Huitième jour », « Mr. Nobody » et « Le Tout Nouveau Testament ». Jaco Van Dormael s’est choisi une filleule danseuse et comédienne. Elsa Taranis joue et met en scène des spectacles pour enfants.
Le Pôle d’Or est ce mérite culturel que notre Ville attribue chaque année à un artiste dont la notoriété rejaillit sur la province.
« Les premières éditions ont consacré des artistes résidant ou ayant un lien fort avec notre commune », explique l’échevin de la Culture David da Câmara Gomes. « En tant que Pôle culturel de la province, nous devions élargir notre aire de sélection. C’est le cas depuis 2008, ce qui nous a permis d’honorer Nele Paxinou, Victor Kissine, Julos Beaucarne, Alain Moreau, Philippe Geluck, André Jacqmain, Vincent Engel… et Jaco Van Dormael aujourd’hui. »
Le jury du Pôle d’Or regroupe des professionnels de la culture, représentants des différentes structures actives à Ottignies-Louvain-la-Neuve (le Centre culturel, les bibliothèques, l’Aula Magna, le Théâtre Jean Vilar, l’académie…). Il se réunit à plusieurs reprises, pour élire le candidat qu’il juge le plus approprié.
« Nous veillons à mettre toutes les disciplines à l’honneur : la musique, la peinture, le théâtre... C’est la première fois qu’un réalisateur reçoit le prix. »  
Les liens de Jaco Van Dormael avec le Brabant wallon sont étroits. Il a passé son adolescence à Waterloo, où ses parents résident toujours. Il a fait ses humanités au Collège Cardinal Mercier de Braine-L’Alleud. Il a ensuite habité à Rixensart de 1993 à 2001. Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey ont deux filles, Juliette et Alice. Cette dernière a suivi les humanités-danse au Lycée Martin V.

4 longs métrages

Après des études à Paris puis Bruxelles (à l'INSAS), Jaco Van Dormael a réalisé plusieurs documentaires et courts métrages au début des années 80. Parmi eux, E Pericoloso Sporgersi, qui a remporté le Grand Prix au Festival de Clermont Ferrand.

Son premier long-métrage, Toto le héros, en 1991, a été lauréat de la caméra d'Or à Cannes et a remporté le César du meilleur film étranger.

Son second long-métrage, Le Huitième jour, en 1995, a connu un beau succès populaire en salles. Il y était question de la touchante amitié entre deux hommes, dont l'un  handicapé mental. Ses deux interprètes principaux, Daniel Auteuil et Pascal Duquenne, ont remporté le Prix d'interprétation à Cannes.
Dans son 3e long-métrage, Mr. Nobody, en 2010, il mêle des thèmes qui lui sont chers (l'enfance, l'innocence, le destin) et la science-fiction. Il imagine les multiples vies du dernier mortel sur terre, en fonction de ses choix. Le film a obtenu trois Magritte en 2011 : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original.

Le Tout Nouveau Testament est son 4e long métrage, sorti en 2015. Il remportera certainement plusieurs prix lors de la 6e édition des Magritte du Cinéma, le 6 février à Bruxelles. Il concourra dans les catégories «Meilleur film», «Meilleur réalisateur», «Meilleur scénario original ou adaptation», «Meilleure actrice dans un second rôle» (Yolande Moreau), «Meilleur acteur dans un second rôle» (David Murgia), «Meilleur espoir féminin» (Pili Groyne), «Meilleur espoir masculin» (Romain Gelin), «Meilleure image», «Meilleur son» et «Meilleure musique originale». C’est dire ses nombreuses qualités !

Avec la danse

L’actualité de Jaco Van Dormael est aussi liée à celle de son épouse, la chorégraphe Michèle Anne De Mey.
En 2011, ils ont créé ensemble « Kiss & Cry », un spectacle mêlant sur scène le cinéma, filmé en direct, le théâtre, la danse sur le bout des doigts (dite « nano-danse »), et un texte entre humour et mélancolie, écrit par Thomas Gunzig. Le spectacle a fait le tour du monde et totalisé plus de 250 représentations.
Forte de ce succès, l’équipe de Kiss & Cry a décidé de rempiler, avec une nouvelle création. « Cold Blood » approfondi la magie de cette méthodologie particulière. Dans la continuité du premier spectacle, mais avec d’autres recettes. L’accent est mis sur les décors, la profondeur, avec des jeux de miroirs. Les minipersonnages ont disparu au profit des mains et des corps (ceux des danseurs et ceux des manipulateurs).
 
Une filleule qui joue pour les enfants

Invité à se choisir un(e) filleul(e) qu’il souhaite voir encouragé(e) dans son activité artistique - c’est la spécificité du Pôle d’Or - le lauréat a décidé de faire découvrir le travail d’Elsa Taranis. Après avoir dansé le tango et exercé le cirque, cette Bruxelloise a commencé à jouer et à mettre en scène des spectacles pour enfants. Au sein des théâtres de l’E.V.N.I et de Galafronie.
Le Centre culturel d’Ottignies lui donnera l’occasion de se produire sur ses planches.
Le Cinéscope de Louvain-la-Neuve s’associera à la Ville et au Centre culturel pour fêter Jaco Van Dormael au cours d’une rétrospective en mars-avril 2016.



Palmarès

1999 : Armand Delcampe et Jacques Bage (filleuls : Josse Derbaix et le CETH asbl)
2000 : Jacqueline Fonteyn (filleul : Jean-François Brion)
2001 : Daniel Lipnik (filleul : Les Blanchemandingue)
2002 : Michel Lambert (filleul : Fabian Gaudissart)
2003 : Veronika Mabardi (filleule : la danseuse Louise Vanneste)
2004 : Ignace Van de vivere (filleule : Julie Renson)
2005 : Roxana Alvarado (filleule : Philomène Tchana)
2006 : Daniel Hélin (filleule : Sara Mostaccero et Léticia Vetrano)
2007 : Pierre Bartholomée (filleule : Bérengère Deprez)
2008 : Nele Paxinou (Filleule : Ariane Pétiniot)
2009 : Victor Kissine (Filleul : Dominique Mertens)
2010 : Julos Beaucarne (Filleule : Marie Kersten)
2011 : Alain Moreau (Filleule : Mélissa Stein)
2012 : Philippe Geluck (Filleul : Stéphane Mercier)
2013 : André Jacqmain (Filleul : André Ruelle)
2014 : Vincent Engel (Filleul : Emmanuel Crooy)
2015 : Jaco Van Dormael (Filleule : Elsa Taranis)

 


 

 

Téléphone +32 (0) 10 43 61 01

 
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer
Nous contacter

Les services administratifs


Téléphone +32 (0) 10 43 60 00 Fax +32 (0) 10 43 61 09
Espace du Coeur de Ville, 2
1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve

Les horaires

Les services Population - Etat civil et Urbanisme sont accessibles
Autres services
Les jours de fermeture 2017


Les échevins

Les conseillers

Les services