Programme 2007-2012
Affichage pour les mal voyants

 
Programme 2007-2012

Les inégalités, l’exclusion et la détresse sociale ne font qu’amplifier.
Des mesures sont de plus en plus nécessaires afin de pallier ces situations.
Le CPAS veut d’abord se recentrer sur ses missions premières, articulées autour du Service Social Général et sur les services assurant une indispensable qualité de vie, afin:

- d’assurer à chacun les moyens d’une vie conforme à la dignité humaine;
- d’aider à obtenir ou à recouvrer l’accès au logement, à l’emploi, à l’éducation, à la santé.

Ce programme s’inscrit dans la ligne définie par la Ville à savoir qu’une attention particulière sera portée à la gestion des ressources humaines, à la situation financière et à la recherche de subventions.
L’objectif de revaloriser l’image du Centre Public d’Action Sociale (CPAS) ne pourra être atteint que par un meilleur service à la population et par une amélioration de la satisfaction du personnel et de son épanouissement au travail.

1. L’aide sociale

Les principales orientations de cette législature:

-    privilégier les aides qui favorisent l’autonomie des bénéficiaires;
-    étudier la faisabilité de mettre en service une permanence sociale téléphonique le week-end  et en soirée en collaborant avec diverses structures existantes;
-    étudier la faisabilité d’ une décentralisation de certains services sociaux, par exemple sous la forme d’une antenne de proximité à Louvain-la-Neuve;
-    renforcer  le service de médiation de dettes existant;
-    utiliser le subside épanouissement  le plus adéquatement possible  en initiant des projets de partenariats négociés  et d’autres initiatives sportives, sociales et culturelles utiles à la réalisation de l’objectif recherché.

Afin d’éclairer les orientations générales à prendre et les revendications à porter aux niveaux de décision supérieurs, nous veillerons à établir des bases statistiques internes et une étude sociologique de la population et de ses besoins.

2. L’emploi et les outils d’insertion

Une attention particulière sera apportée aux jeunes sans emploi ainsi qu’aux personnes hautement qualifiées et pourtant sans travail. Pour cela:

-    mettre en avant la dimension sociale de l’insertion (socio)professionnelle;
-    donner une priorité à la mise à l’emploi ou à la remise à l’emploi des bénéficiaires du RIS, respectueuses des parcours antérieurs, des compétences et des attentes des intéressés;
-    développer le jobcoaching en partenariat avec le Forem, la Mire BW, en veillant à sa dimension d’insertion sociale effective;
-    multiplier les contacts et les synergies avec la Ville, la Maison de l’Emploi, l’ALE,  les entreprises telles l’UCL, la clinique St Pierre…, les ASBL.
-    étudier la possibilité d’octroi  de micro-crédits ou de crédits sociaux (Credal, ...)
-    intensifier le recours aux contrats d’insertion et augmenter les contrats de type PIIS (Projets Individualisés d’Insertion Sociale);
-    revoir les outils d’insertion (EFD, EFT, Economie solidaire) à la lumière des nouvelles dispositions ministérielles, seul ou en partenariat avec d’autres opérateurs déjà existants.

3. Le logement

Dans la lutte contre l’exode des populations précarisées, nous veillerons à:

-    collaborer étroitement avec la Ville ;
-    améliorer la gestion de l’octroi des garanties locatives, en particulier  l’établissement des états des lieux et la  reconstitution de la garantie par les bénéficiaires;
-    intensifier la collaboration avec l’AIS (Agence Immobilière Sociale);
-    augmenter le nombre de logements d’urgence et de transit;
-    assurer des guidances énergétiques, en  collaboration avec le guichet de l’énergie et  faciliter l’accès aux aides dans le domaine énergétique d’une amélioration durable.

4. Les services de proximité

Ces services sont des outils indispensables à l’accomplissement des missions dévolues au CPAS. Ils sont le prolongement  de l’aide et assument souvent un rôle préventif important.

La petite enfance :
On connaît les difficultés à trouver une place en crèche ou chez une accueillante. Il est donc nécessaire de maintenir et de développer l’accueil de la petite enfance en coordination avec les structures de la Ville et en concertation avec toutes les structures privées de l’entité. L’information (brochure, internet)  sera également  développée.

Les aînés :
Une étroite concertation avec les services communaux est nécessaire afin d’ajuster les interventions et les actions.

L’accueil des personnes âgées et leur maintien à domicile requièrent une offre de service d’aides familiales et d’aides ménagères qui peut détecter les situations inquiétantes et accompagner les personnes isolées ou en difficultés. 
Domicile 2001, le service de soins coordonnés,  facilite le maintien à domicile de personnes malades ou en perte d’autonomie.
Pour un meilleur accueil des personnes âgées sur le territoire communal, il est aujourd’hui nécessaire d’étudier la faisabilité de la création d’un centre de jour.

5. L’administration et la gestion

Le programme que le Conseil de l’Action sociale présente, relatif aux intentions, objectifs et missions, ne pourra se concrétiser que si les acteurs sociaux internes au CPAS peuvent s’appuyer sur un service administratif compétent et une gestion appropriée des ressources humaines et financières.

Le Conseil s’engage à assurer :

-    le respect de chaque membre du personnel dans la spécificité de son travail;
-    des informations claires sur les tâches à accomplir;
-    une information interne sur les décisions et la vie dans l’institution;
-    une convivialité nécessaire pour l’accomplissement du travail dans la sérénité.

Pour assurer un bon entretien du patrimoine, une programmation de l’entretien et de l’amélioration des bâtiments sera définie.

6. La formation du personnel est primordiale :

-    Cette formation peut s’organiser sous différentes formes : promotion sociale, formation continuée,  modules de formation organisés en interne,  formations spécifiques organisées en externe;
-    Les nouveaux outils  informatiques (entre autres la gestion des dossiers Gesdos) requièrent la formation des utilisateurs. Les synergies avec la Ville seront envisagées pour en réduire le coût;
-    Les  formations envisagées  ont pour objectif d’augmenter la qualité du service à la population et la satisfaction du personnel au sein de son milieu de travail. A titre d’exemple, elles auront pour sujet les pratiques d’écoute active et respectueuse, la gestion des conflits, la gestion du stress, l’évolution des législations, le traitement des dossiers.

 
7. La médiation et la participation :

-    chercher la meilleure façon d’offrir l’accès à un service de médiation sociale aux personnes en difficultés relationnelles (famille, travail,…);
-    développer une collaboration accrue avec les associations de lutte contre la pauvreté;
-    la participation aux débats des usagers, bénéficiaires et ayant-droits, se fera dans le cadre du Conseil consultatif communal des Affaires sociales; c’est une première piste à envisager pour le partage de réflexions et de suggestions sur les questions sociales vécues et les projets à mener.

Le CPAS est un acteur social indispensable et accessible à tout citoyen de la Ville.
Il se doit d’être un lien privilégié entre tous les partenaires, qu’ils soient publics ou privés.
Une information claire sur ses missions et ses projets est primordiale, tout en ne perdant pas de vue que chaque aide est individuelle et requiert une stricte confidentialité

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer
Nous contacter

Les services administratifs


Téléphone +32 (0) 10 43 60 00 Fax +32 (0) 10 43 61 09
Espace du Coeur de Ville, 2
1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve

Les horaires

Les services Population - Etat civil et Urbanisme sont accessibles
Autres services
Les jours de fermeture 2017


Les échevins

Les conseillers

Les services