Se former aux soins infirmiers, à LLN
Affichage pour les mal voyants

Apprendre - 18.12.2013 - Marie-Claire Dufrêne

Le 17 décembre, la Haute Ecole Léonard de Vinci a inauguré sa nouvelle implantation « Parnasse-Isei » à Louvain-la-Neuve, qui propose une formation de bachelier en soins infirmiers. Il s’agit de la première formation paramédicale non-universitaire à s'implanter sur le site.


Quelque 210 étudiants (110 en première année, 50 en 2e et 50 en 3e ; entre 15 et 20% de Français ; 18% de garçons) ont rejoint Louvain-la-Neuve en septembre 2013, pour y suivre les cours d’une vingtaine de professeurs effectifs et une vingtaine de professeurs invités, au sein de la nouvelle implantation « Parnasse-Isei » à Louvain-la-Neuve.

Le bâtiment - construit par l’immobilière Eckelmans, au n°1 de la rue du Traité de Rome (à proximité de la polyclinique et des Archives du Royaume), propriété de l’ASBL AGES (Association pour la Gestion de l'Enseignement Supérieur) - comporte, outre les locaux administratifs et salle des professeurs, un auditoire de 110 places, plusieurs classes, un « cyberlocal » où des ordinateurs sont mis à la disposition des étudiants, des laboratoires de soins qui reproduisent une chambre d’hôpital (dont un pour l’apprentissage des soins intensifs, avec du matériel de pointe)… sur 1200m² (rez + 4 étages).

« Nous partageons la bibliothèque avec l’Ecole Normale du Brabant Wallon (ENCBW), qui fait aussi partie de la Haute Ecole Léonard de Vinci et qui est située à deux pas », explique la directrice de la nouvelle implantation du Parnasse-Isei Isabelle Vansteenkiste. « Nous disposons toutefois d’un local « Infodoc » où les étudiants peuvent travailler et bénéficier des conseils de la bibliothécaire pour la consultation de documents électroniques. »

Trois ans, pour l’étude des soins généraux

Même s’il s’avère qu’ils seront rapidement trop petits (le nombre d’inscriptions a explosé en 2013 : 35 étudiants supplémentaires en 1ère année), l’équipe pédagogique est ravie de pouvoir disposer de locaux modernes et adaptés à ses besoins, dans une région où la population ne cesse de croître (et vieillit, ce qui entraînera une demande accrue en soins infirmiers) et une ville où de nombreux logements se construisent, qui compte une clinique, programme d’ouvrir des maisons de repos et de soins… et peut-être un nouvel hôpital.

« Nous avions d’abord envisagé de nous installer dans le parc scientifique Athéna, mais il eut fallu changer l’affectation de celui-ci », se souvient Edgard Coche, président du Conseil d'administration de la Haute Ecole Léonard de Vinci. « Les autorités communales nous ont mis en contact avec l’immobilière Eckelmans, qui construisait un immeuble à deux pas de la Grand-Place. Au final, c’est une bonne situation pour les étudiants, qu’ils logent sur le site ou le rejoignent en train ou bus Conforto. »

D'une durée de 3 ans, le bachelier en soins infirmiers délivre un diplôme d'infirmier en soins généraux (le bachelier sage-femme et les années de spécialisation sont toujours organisés sur le campus de l’UCL à Woluwe). La première année comporte 75% de cours théoriques et 25% de stages ; la 2e année, 50% des deux ; la 3e année, 25% de cours théoriques et 75% de stages, pour intégrer les compétences dans différents domaines de la profession (stage en pédiatrie, maternité, gériatrie, urgences, salle d’opération, soins à domicile…).



Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer