Peinture au terrain de basket
Affichage pour les mal voyants

Enfance - Jeunesse - 07.08.2018 - Marie-Claire Dufrêne

A la Chapelle aux Sabots, dans le cadre d'Eté solidaire.


Cette année, la Ville a engagé 27 jeunes (15-21 ans), dans le cadre de l’opération Eté solidaire. Ils ont réalisé des aménagements dans les potagers de quartiers, nettoyé les abords des rivières et des bois (suppression des plantes invasives), entretenu les espaces sportifs communaux, effectué des travaux d’intérieur et d’extérieur… pour le compte de la Ville et de plusieurs partenaires : le Centre Sportif Local Intégré (CSLI), Horizons neufs, le Comité des Fêtes de Wallonie, le Cercle d’histoire local «Chago», la société de logements de service public «Notre Maison», la Ferme équestre, l’AMO «La Chaloupe», le CPAS…

« Nous avons reçu une centaine de candidatures, et après autant d’entretiens, sélectionné les meilleures. Suivant différents critères (mixité sociale, mixité garçon-fille, mixité des âges…) imposés par la Wallonie, qui finance 2/3 des salaires », explique l’échevin de la Jeunesse Benoît Jacob.
 
Peinture et débroussaillage

Une aubaine pour l’Ottintois Alban Marchal (16 ans) et le Néolouvaniste Zulfali Nazari (19 ans), engagés pour la période du 30 juillet au 10 août. Ils ont notamment été chargés de retracer les lignes du terrain de basket de la Chapelle aux Sabots.

« Nous avons commencé par mettre des collants de part et d’autre des lignes, maintenant nous peignons à l’intérieur », a expliqué Alban à Benoît Jacob, venu se rendre compte de l’état d’avancement du chantier, le 7 août. « La peinture durci plus vite à cause de la chaleur : il ne faut pas traîner ! »

Zulfali avoue que la peinture, ce n’est pas son truc. Mais ce n’est pas compliqué, le résultat est beau.

« Ils sont motivés », se réjouit Diego Carmona, l’ouvrier du CSLI chargé de les encadrer. « Au moins ils font quelque chose de leurs journées, ils se rendent utiles et ils apprennent des techniques qu’ils seront peut-être amenés à pratiquer plus tard. »

La semaine précédente, les jeunes ont débroussaillé les alentours de l’entrée du CSLI, retiré les cailloux des terrains de sport et repeint le chalet dans lequel le Centre range du matériel.

Les filets sont commandés

La Ville réitère l’opération Eté solidaire depuis plusieurs années, convaincue du fait qu’impliquer les jeunes dans la valorisation et l’amélioration de leur quartier/leur environnement permet de développer leur sens de la citoyenneté.

« Beaucoup de jeunes s’ennuient pendant les vacances. Ici, il faut se lever tôt, mais on ne perd pas son temps. Les retours sont très positifs, de la part des jeunes et des bénéficiaires », se félicite l’échevin de la Jeunesse.

Benoît Jacob a annoncé que de nouveaux filets pour les buts et les panneaux de basket étaient en commande. « Nous avons convenu avec les jeunes de la Chapelle aux Sabots que c’est eux qui les placeraient. Une façon de les responsabiliser, pour que le matériel soit respecté. »
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer