Ottignies-Louvain-Leuven
Affichage pour les mal voyants

Hotel de Ville - Vie politique - 04.05.2016 - Marie-Claire Dufrêne

Elles ont fêté leurs fiançailles, le 4 mai. Ottignies-Louvain-la-Neuve et Leuven ont signé leur intention de se marier en octobre prochain. Avec, pour témoins, les autorités de l’UCL et de la KUL.


Le projet de jumelage entre Ottignies-Louvain-la-Neuve et Leuven était dans les cartons depuis plusieurs années. Un grand pas vient d’être franchi, avec la signature, le 4 mai à l’hôtel de ville d’Ottignies, d’une déclaration d’intention en vue de concrétiser officiellement ce rapprochement.

Les bourgmestres Jean-Luc Roland et Louis Tobback ont chacun dit leur volonté de tirer un trait sur le passé.

« Aujourd’hui, les temps sont mûrs », a déclaré Jean-Luc Roland. « A la souffrance initiale vécue par les Francophones de ce pays a succédé une sérénité qui n’est pas seulement liée au temps qui passe. Si nous sommes réunis aujourd’hui, c’est en raison de la réponse - du pari fou - qui a été apportée à la scission de l’université : avoir conçu en quelques années une ville nouvelle, et ensuite être parvenu à la réussir au point d’en faire un modèle de la ville de demain. »

Louis Tobback a constaté que les deux universités avaient déjà renoué des liens. Les deux villes n’allaient pas être en reste ! « Le temps est révolu où nous avions de part et d’autre de mauvais souvenirs, des complexes d’infériorité…Ottignies a conquis une réputation à l’échelle mondiale, grâce à la présence de l’université. Leuven également. Les liens ont existé de tous temps des deux côtés de la forêt de Meerdael et de la forêt de Soignes. Beaucoup d’habitants du Brabant wallon viennent faire leur marché à Leuven, le vendredi matin… »

Une utopie

La date des fiançailles n’a pas été choisie au hasard. La Ville a trouvé judicieux de l’inscrire dans le cadre de l’année des « Utopies pour le temps présent » lancée par l’UCL.

« Nous avons été très sensibles à ce cri du cœur de Philippe Van Parijs : « Leuven est la Ville qui a osé publier l’Utopie de Thomas More il y a 500 ans ; Ottignies-Louvain-la-Neuve est la Ville qui a osé en réaliser une », a expliqué le bourgmestre Jean-Luc Roland.

L’échevin en charge du Tourisme à Leuven Dirk Vansina a détaillé comment Leuven et Ottignies-Louvain-la-Neuve partageaient la même histoire universitaire et de grands noms (Raymond Lemaire, Georges Lemaître…). « Ce jumelage est utopique parce qu’il y a 40 ans, il aurait été impensable de l’imaginer. Utopique aussi au sens d’idéal. »

L’échevine en charge des Jumelages à Ottignies-Louvain-la-Neuve Annie Galban a constaté que les relations entre les peuples et les cultures étaient sources d’enrichissement. Le jumelage se concrétisera par des synergies entre les écoles et les associations, une participation aux journées du patrimoine, aux parcours d’artistes… les projets ne manquent pas.

Le recteur de l’UCL Vincent Blondel a félicité les fiancés et s’est réjoui de ce message d’espoir : ce qui parait impossible à un moment donné de l’histoire… devient un jour possible. Il a remercié la Ville d’Ottignies pour son accueil, qui a permis à l’université de tourner la page du traumatisme et de se construire un avenir magnifique en Brabant wallon, où elle est un moteur aujourd’hui.

La vice-rectrice de la KUL Katlijn Malfliet s’est dit « si heureuse » de ce jumelage, encouragé fortement par les universités. « Une utopie ? Plutôt du réalisme magique ! Si ce qui se passe aujourd’hui semble un peu irréel, c’est quand-même une réalité fantastique ! Elle permettra d’avoir des projets communs sur le plan non seulement scientifique, mais aussi économique, social, culturel, artistique… »

La cérémonie s’est poursuivie par l’inauguration de la voie de l’Utopie, à Louvain-la-Neuve.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer