« On ne l’a pas volée ! »
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 26.01.2017 - Marie-Claire Dufrêne

La plaque «4 fleurs» va remplacer les «3 fleurs» que nous affichions depuis plusieurs années, aux entrées de notre ville. La Province récompense ainsi les efforts que nous consentons pour une gestion durable de nos espaces verts.


Bye bye pesticides ! « Zéro phyto », c’est une réalité à Ottignies-Louvain-la-Neuve. « Plus une seule goutte, depuis 2016 », se réjouit l’échevine de l’Environnement Julie Chantry. Notre Ville vient aussi d’adhérer à la charte wallonne « Cimetière nature », qui prévoit que, outre l’utilisation des rabots de piste dans les allées des cimetières (en remplacement des herbicides), le signataire installe des bancs, plans d’eau, nichoirs… dans ses espaces de recueillement.

Autant d’efforts reconnus par la Province, qui nous a octroyé l’un de ses premiers labels «4 fleurs» (l’autre est allé à la Ville de Nivelles), le 25 janvier à l’occasion de la remise des prix de son concours «Villes et villages fleuris».

Le député en charge Marc Bastin nous a vivement encouragés à participer au concours européen «Entente Florale», démarche que la Province est prête à soutenir, pour accroître le rayonnement du Brabant wallon.

80 bulbes/m²

Les représentants de nos équipes « Plan Vert » (13 hommes à Ottignies et 8 à Louvain-la-Neuve) assistaient à la remise des prix, aux côtés de l’échevine de l’Environnement. « Cette plaque, on ne l’a pas volée », s’est exclamé Jacques Ponthière, l’un des responsables, avec aussi Roger Vanbinst, Philippe Binot et l’éco-conseillère Dorothée Hébrant. « C’est le résultat d’un travail de longue haleine, pour atteindre l’exigence « Zéro phyto » sans augmenter le nombre de personnes chargées de l’entretien. Et en maintenant la qualité du fleurissement que les habitants apprécient. »

A côté des choix durables, qui prévoient la plantation de plus de plantes vivaces et d’arbustes, la Ville consacre toujours un budget pour l’acquisition de quelque 5000 plantes annuelles pour ses parterres et un peu plus de 3000 pour ses suspensions.

« Arrosées à l’eau de pluie ! », insiste l’échevine.

Dès le printemps, on verra fleurir 32.000 narcisses blancs et jaunes, dans 400m² de bandes enherbées, aux entrées de notre ville. Ces nouveaux bulbes resteront en place 10-12 ans, sans demander d’entretien particulier.

Implication citoyenne

Julie Chantry remarque que la distinction provinciale couronne aussi notre gestion des plantes invasives, le fauchage tardif, la certification de nos bois, la valorisation de nos cours d’eau, mares, vergers, sentiers… Mais aussi, l’implication des habitants dans les démarches « J’adopte un espace vert », « Les incroyables comestibles », « Ville Maya »…

« Ce label «4 fleurs» a du sens. Il ne s’agit plus seulement d’embellir notre ville dans un but esthétique. C’est une démarche globale, qui tient compte de la biodiversité, veille à préserver la santé des citoyens, protège les milieux et les ressources, respecte l’environnement. »
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer