Fin prêts pour la saison
Affichage pour les mal voyants

Se déplacer - 11.05.2017 - Marie-Claire Dufrêne

Les cyclistes sont venus en nombre à l’après-midi «Place au vélo», le 10 mai à Louvain-la-Neuve, pour faire vérifier leurs vélos par des professionnels, obtenir des informations sur l’équipement réglementaire, se renseigner sur les cadenas…


Plusieurs services de la Ville - Activités et Citoyens/Jeunesse, Cellule de Développement Communautaire, Prévention, Environnement/Mobilité… ainsi que la police - collaborent avec succès à l’organisation de l’après-midi « Place au vélo », chaque année à Louvain-la-Neuve. Aux côtés des représentants des Gracq, Pro Velo, Débrouillards, La Cordiante, Kot Méca…

La 6e édition de l’événement avait lieu le 10 mai, sur la place de l’Université. Une trentaine de personnes étaient mobilisées, pour offrir une révision complète de leurs vélos aux visiteurs.

« Après une première vérification, les cyclistes sont envoyés dans différents ateliers : freins, pneus, direction, dérailleur, phares, sonnette, catadioptres, gravure… il y a tout sur place, et c’est gratuit », explique Valentin Pécheny, en charge de la coordination de l’événement pour le service Activités et Citoyens de la Ville. « La Province distribue des gilets et informe les personnes intéressées par l’achat d’un vélo électrique : questions techniques, primes… La police répond aux questions relatives à la mobilité en général, le code de la route, la conduite sous influence, les cadenas… L’éco-conseillère propose des balades… »

Nouveauté cette année : l’Univers-Santé de l’UCL animait un vélo presse-fruits et faisait déguster des biscuits énergétiques « maison ». Une équipe de Sécu-rail/SNCB donnait des recommandations afin d’éviter le vol de vélos.

Parcours d’habileté et circuit go-kart

Initialement, les objectifs de cette journée étaient de sensibiliser tous les usagers de la route - aussi les automobilistes et les motards - à la sécurité. Mais vu l’énorme succès de la partie consacrée au vélo, il a été décidé, dès 2016, de concentrer tous les efforts sur ce secteur.

« Le parcours d’habileté animé par Jean Patte, du Gracq, est plébiscité par les enfants : ils apprennent à freiner, changer de direction, franchir un obstacle... », constate l’échevin de la Jeunesse Benoît Jacob. « Le circuit go-kart est aussi très apprécié. Cette année, nous l’avons installé au cortil du Coq Hardi, juste à côté de la place de l’Université. »

La Ville a écrit à tous ses petits habitants qui ont 8 ans en 2017, pour les inviter à participer à cette journée et leur offrir un casque vélo. Une quarantaine d’enfants se sont inscrits.

« C’est moins que les années précédentes, mais l’usage du casque, même s’il n’est pas obligatoire, est entré dans les mœurs. Beaucoup ne s’inscrivent pas car ils ont déjà un casque. »

Michel Bagérius, auteur des bandes dessinées Stopi, était présent, pour dédicacer ses albums. Un quizz était organisé, pour permettre aux dix plus malins de repartir avec le tome 1.

La vente de vélos d’occasion remis aux normes par La Cordiante (service d’accueil de jour pour des personnes handicapées mentales) a remporté un grand succès. Un visiteur est même venu avec d’anciens vélos pour les offrir à l’association. Sympa !
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer