Moins d’herbicides, c’est possible !
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 06.06.2012 - MC Dufrêne

Notre Ville a réduit son utilisation de produits phytosanitaires de 60%


Le service provincial de l’Environnement, en collaboration avec notre Ville et le Pôle wallon de gestion différenciée, organisait une après-midi sur la gestion des espaces verts et le désherbage «Une alternative à l’utilisation d’herbicides» au Bois des Rêves, le 5 juin.

Une cinquantaine de personnes y ont participé - échevins et responsables de services Travaux/Environnement, ouvriers des services techniques provinciaux et communaux, représentants du Contrat de rivière… - pour découvrir notamment l’expérience de notre Ville en la matière.

« Nous avons reçu un subside de 15.000€ de la Province pour l’achat d’une machine de désherbage à brosses mécanique Egholm, à la condition d’en montrer les différents usages aux responsables des communes voisines », explique l’échevine de l’Environnement Cécile Lecharlier. « Nous en avons profité pour expliquer toutes les mesures prises afin de réduire l’utilisation des herbicides pour l’entretien de nos espaces publics. »

Le député provincial en charge de l’Environnement Alain Trussart parle d’une réussite, après la visite, l’an dernier, de l’Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement.

Mécanique plutôt que chimique

Après quelques exposés théoriques - entre autres sur la législation wallonne désormais plus stricte, pour l’utilisation des herbicides dans les espaces publics - les participants ont assisté à plusieurs démonstrations, assurées par des membres du service Plan vert de notre Ville : Jacques Ponthière, Serge Lefevere, Philippe Brabant, José Charlier et Didier Englebert.

Ils ont découvert comment la machine de désherbage à brosses mécanique Egholm (NDLR : que la Ville ne possède que depuis quelques semaines) est très facile à manipuler. Avec ses bras articulés et l’inclinaison réglable de ses brosses, elle passe partout ! On peut même utiliser les brosses en nylon sur la pierre bleue.

Ils ont aussi apprécié la précision de notre petite balayeuse à brosses métalliques, de nos débroussailleuses à tête de nylon et de notre rabot de piste, utilisé pour nettoyer les allées en graviers de nos cimetières.

Tous ont été impressionnés par le dispositif de brosses à moteur thermique, que notre Ville envisage d’acquérir prochainement.

« Nous sommes favorables à la suppression du désherbage chimique. Ces machines semblent très efficaces, mais elles représentent un investissement énorme pour un village comme le nôtre… qui compte aussi beaucoup de déclivités », constataient Dominique Bidoul et Nicolas Canivet, respectivement responsable du service Travaux et architecte paysagiste de la commune de Mont-Saint-Guibert. « S’associer à d'autres pour effectuer l'achat n’est guère possible : toutes les communes ont besoin du matériel à la même période. Nous avons 85 km de bords de voiries à désherber ! »

Objectif : 0% de produits phyto

L’échevine de l’Environnement Cécile Lecharlier se réjouit de ce que notre Ville soit parvenue à réduire sa consommation de produits phytosanitaires d’environ 60%, depuis 2010.

« Le rêve serait de ne plus devoir en utiliser du tout ! Et de parvenir à convaincre nos habitants de nous suivre dans cette voie. Car des alternatives existent, y compris pour les particuliers : brosses dures métalliques, eau de cuisson des pommes de terre, copeaux de bois en guise de couvre-sol… Nos équipes ont accepté de revoir leur façon de travailler, du moment qu’on leur donne les moyens pour y parvenir. Les pouvoirs publics ont à montrer l’exemple. »

Elle évoque aussi l’importance de changer notre regard sur la mauvaise herbe : est-elle gênante à ce point qu’il faut polluer la nappe phréatique (car les produits de synthèse se retrouvent inévitablement dans l’eau)? N’y a-t-il pas certains endroits où le pissenlit contribue au charme de notre ville à la campagne ?

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer