Mis à l'honneur
Affichage pour les mal voyants

Hotel de Ville - Vie politique - 23.01.2018 - Marie-Claire Dufrêne

Les bénévoles des magasins du monde Oxfam.


A l’occasion de la soirée des vœux aux corps constitués, le 19 janvier au Centre culturel d’Ottignies, les échevins et le président du CPAS ont mis à l’honneur des habitants/associations de notre commune qui se sont distingué(e)s depuis plusieurs années dans différents domaines. Parmi eux, les bénévoles des magasins du monde Oxfam.

A l’initiative de Yolande Guilmot - conseillère communale décédée inopinément en décembre - notre Ville s’est engagée dans la campagne « Communes du commerce équitable » coordonnée par Oxfam. L’objectif est de soutenir les produits issus du commerce équitable qui ne peuvent être produits chez nous (café, thé, certains jus de fruits…) et les produits issus de l’agriculture durable locale. Il s’agit de garantir une juste rémunération aux producteurs du Sud, mais aussi à ceux de notre commune et des alentours.

Ottignies-Louvain-la-Neuve est riche d’initiatives qui vont dans ce sens. Mais pour obtenir le label «Commune du commerce équitable», la Ville doit remplir six critères officiels. Parmi ceux-ci, le Conseil communal doit voter une résolution en faveur du commerce équitable - il l’a fait, le 17 octobre - et engager l’administration à consommer du café équitable ainsi qu’un autre produit équitable au moins.

« Ottignies-Louvain-la-Neuve remplit cette imposition depuis plusieurs années », annonce Claire Thomas, bénévole du magasin Oxfam de Louvain-la-Neuve. « En 2017, l’administration a commandé 121 kg de café (484 paquets). Nous fournissons également du jus d’orange et du sucre; les boissons pour le bal annuel des sixièmes primaires, et récemment pour le cocktail des mini-entreprises. »

Les commerces et établissements horeca de la commune doivent être invités à proposer au moins deux produits équitables, solidaires et/ou locaux à leurs clients. Les entreprises, institutions, associations et écoles doivent consommer pareils produits, et sensibiliser leurs travailleurs ou élèves au commerce équitable.

La Ville doit informer les habitants de sa participation à la campagne et organiser un événement de sensibilisation, chaque année. Pour 2018, c’est fait, puisque les bénévoles des magasins du monde ont été mis à l’honneur à l’occasion de la cérémonie des vœux, le 19 janvier (au cours de laquelle des cadeaux équitables ont été offerts).

Un Comité de pilotage sera composé d’acteurs locaux, qui stimuleront d’autres activités (des petits-déjeuners équitables et/ou à base de produits locaux, par exemple).

La 2e après Nivelles ?

La candidature au label sera examinée par Oxfam et remise de façon officielle, en présence de la presse.

Nivelles est la seule commune du Brabant wallon à être déjà labellisée. Waterloo et Grez-Doiceau sont candidates. La Province aussi, qui souhaite être la première province équitable du pays. Avant la Belgique, désireuse d’être reconnue « Pays du commerce équitable » en 2020.

« La Flandre a une grosse longueur d’avance. Mais si beaucoup de choses doivent encore être mises en œuvre dans les communes de Wallonie, pour Ottignies-Louvain-la-Neuve, il devrait s’agir d’une simple formalité. »

Succès grandissant

Le magasin du monde Oxfam existe depuis la création de Louvain-la-Neuve, à proximité de la Grand-Place. Au départ, il était tenu par des étudiants et ouvert de façon irrégulière : uniquement en semaine, jamais pendant les vacances et les périodes de blocus.

« Les étudiants ont sollicité les habitants pour élargir les horaires. Aujourd’hui, le magasin tourne avec une bonne vingtaine d’habitants réguliers, les 12 étudiants du kot Oxfam et une dizaine d’autres bénévoles plus occasionnels », rappelle Annou Mercier, bénévole. « Notre local s’est agrandit il y a quatre ans, quand nous avons pu bénéficier aussi de l’espace où se trouvait la maison des jeunes Chez Zelle. »

Et ce n’est pas encore assez grand! La gamme d’articles est de plus en plus étendue et la demande augmente. C’est une excellente nouvelle !

« Nous avons constaté un changement de mentalité, ces dernières années. De plus en plus d’habitants souhaitent acquérir des produits équitables et solidaires. Pour les fêtes, beaucoup ont poussé la porte du magasin à la recherche de cadeaux qui ont du sens », se réjouit Claire Thomas. « Il faut dire que l’artisanat a gagné en qualité. Les professeurs de musique recommandent nos tambourins; nos bols tibétains ont beaucoup de succès, comme les écharpes en laine ou en soie, le textile en alpaga pur, les bijoux, les jeux pour enfants et les produits de soin. Nous acceptons les paiements en Talents, la monnaie locale. »

Au niveau alimentaire, les barres au sésame et barres à la mangue se vendent comme des petits pains, de même que les biscuits au quinoa, les cookies, les petites bouteilles de jus tropical et le chocolat noir ! Le « pisco » aussi, un alcool produit au Chili et au Pérou, que les Latinos sont ravis de trouver à Louvain-la-Neuve.

Petit-déj’ mi-novembre

Le magasin du monde du boulevard Martin (Ottignies) n’existe plus, mais Oxfam a toujours son magasin de vêtements de seconde main à l’avenue Provinciale, à Mousty. Il est tenu par une trentaine de bénévoles, qui trient et étiquettent les vêtements (en bon état) qu’on leur dépose. Le magasin est ouvert du mardi au samedi, l’après-midi uniquement.

Les prochains petits-déjeuners du monde auront lieu le week-end des 17-18 novembre : 300 personnes y assistent chaque année, dans les locaux du lycée Martin V, aux Bruyères. Pourquoi ne pas en organiser un dans votre quartier, comme le fait l’habitat groupé du Bois del Terre au Blanc-Ry ? Renseignez-vous !

Info : 0479 / 78 63 49
www.cdce.be

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer