Postulats
Affichage pour les mal voyants


Les groupes de participants ont identifié 7 hypothèses, ou postulats, à retenir pour la suite de leurs travaux. Elles sont le fruit de la compilation de données de diverses sources, internationales et locales, dont 4 conférences d'experts que vous retrouvez sous l'onglet "démarche".

Certaines concernent l'ensemble de la planète, d'autres sont plus spécifiques à notre territoire, comme vous le lirez !

1. L'énergie sera moins abondante et plus chère
La disponibilité de pétrole réparti équitablement par personne sera d'un tiers par rapport à 2010 (diminution de la production mondiale et croissance de la population mondiale). Il en va de même pour le gaz, toutes sources confondues. Le pic de production du charbon est plus éloigné mais la hausse de sa production, limitée par ses impacts négatifs, ne compensera pas la moins grande accessibilité du pétrole et du gaz. La production d'énergie renouvelable va augmenter mais ne comblera pas le fossé entre le niveau actuel de consommation et le niveau futur, à comportements de consommation tels que ceux de 2010. Comparativement à d'autres territoires, OLLN ne sera pas producteur d'énergie renouvelable. Par conséquent, on utilisera plus rationnellement l'énergie et chacun verra sa consommation limitée. Le trafic des biens et des personnes en sera diminué.

2. Le rythme de la vie et les rapports entre les personnes seront influencés par la technologie
Les technologies, notamment de communication, seront omniprésentes, avec comme conséquence un accroissement de l'emploi dans ce secteur (robotique, programmation...) et une automation du secteur des services (autonomie, aide aux personnes, soins de santé..). Le monde sera aussi conditionné par des services de proximité et des formes de travail flexibles, avec comme conséquence une diversification du travail, des horaires, et donc des rapports sociaux usuels.

3. Les modes d'habiter seront différents
Le solde migratoire vers OLLN entraînera une augmentation et une densification des surfaces urbanisées. La raréfaction énergétique marquera les habitations: au minimum mieux isolées, mais fort probablement plus petites, plus concentrées autour des noeuds de communication ferroviaires, plus denses. La densification de l'habitat occasionnera une demande de davantage d'espaces verts pour compenser en qualité de vie.

4. Population mondiale: 9 milliards de personnes en 2050. Population d'Ottignies-LLN: minimum de 45 000 personnes, maximum ?
La présence du RER et de l'université rendent le territoire encore plus attractif. Près de 400 hectares de terrain urbanisable peuvent accueillir au minimum 15 000 nouveaux habitants qui s'ajoutent aux 31 000 recensés en 2012. On assistera à un vieillissement de la population, surtout dans les centres que sont Ottignies et LLN, très attractifs. L'écart entre les 20-29 ans et les plus de 65 ans ira croissant. Vu la présence de l'UCL, il y aura une prédominance d'habitants avec un haut niveau de formation. La proportion de personnes de culte non chrétien aura augmenté.

5. Habitudes de consommation, de déplacement et de production de nourriture et de biens auront changé
La réduction du trafic aura comme impact un accès à des productions alimentaires locales pour les produits frais. Le territoire communal au sens strict restera insuffisant pour couvrir la demande en nourriture de ses habitants. Les produits utilisés auront une durée de vie plus longue pour conserver l'énergie grise, ils seront réparés et réutilisés.

6. La demande en travail sera plus importante et plus diversifiée
Vu l'accroissement de la population, il y aura une demande plus importante de travail, aussi bien quantitative (nombre d'emplois) que diversifiée (qualifications). La raréfaction des énergies fossiles et des ressources vierges développera l'économie du recyclage et de l'efficience. Cette rareté accentuera encore le développement des services marchands et non-marchands (Economie de l'Immatériel). Il y aura par conséquent une demande en formation de base et en formation continuée.

7. La concurrence sur les terres sera très forte, leur qualité est menacée
La pression sur le prix des terres agricoles restera très élevée. il y aura une concurrence très forte entre les besoins de nourriture et d'énergie, des espaces bâtis et des espaces récréatifs.La maintien de sols productifs ne pourra se réaliser à méthodes agricoles constantes.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer
Nous contacter

Les services administratifs


Téléphone +32 (0) 10 43 60 00 Fax +32 (0) 10 43 61 09
Espace du Coeur de Ville, 2
1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve

Les horaires

Les services Population - Etat civil et Urbanisme sont accessibles
Autres services
Les jours de fermeture 2017


Les échevins

Les conseillers

Les services