Diagnostic
Affichage pour les mal voyants

L'histoire depuis 150 ans...

Jusqu’en 1920 : Ottignies est un village agricole, dépendant de Mousty. L’ensemble du territoire est rural ; constitué de fermes. Il y eut un bouleversement en 1855 pour le village d’Ottignies, suite aux deux lignes de chemin de fer : industrialisation de la vallée, arrivée d’une population de cheminots et accentuation du caractère de villas.

De 1920 à 1965 : on constate un doublement de la population ouvrière et employée, avec une agglomération en fond de vallée, puis l’érection de cités sociales et de lotissements.

De 1966 à maintenant : la période " ouvrière " du territoire d’OLLN prenait fin il y a 40 ans, par la disparition des entreprises d’industrie lourde et d’artisanat. Les emplois offerts ont basculé vers le tertiaire (service aux personnes, emplois administratifs et commerciaux) avec une partie d’emploi peu qualifié dans l’entretien. Il y eut l’apparition de Louvain-la-Neuve, ville-village, ainsi que d’une population de classe moyenne éduquée et d’étudiants résidents. Quelques lotissements ont encore été construits à Ottignies (classe moyenne) et le centre d’Ottignies s’est développé (population âgée aisée). La majorité des bâtiments et infrastructures de transports ont été conçus comme si une quantité équivalente d’énergie allait être « indéfiniment » disponible pour les alimenter. L’espace bâti s’est accru, notamment en dehors des centres. La bio-capacité du territoire communal s’est réduite. La production agricole ne couvre qu’une faible part de nos besoins en nourriture. Le prix des terres agricoles monte mais le prix de revient par hectare ne suit pas le mouvement. La qualité des eaux souterraines s’est dégradée durant les 40 ans, à cause des nitrates et pesticides. Certains captages ont dû être fermés. Comme partout en Wallonie, la qualité des sols est menacée : tassement, érosion et perte d’humus.

En 2011…

Cette dynamique de tertiarisation se poursuit et peu d’espaces sont réservés et accessibles aux activités artisanales industrielles et d’économie sociale. L’impact est un manque d’offre d’emploi pour des personnes ayant un profil avec peu ou pas de qualification dont le corollaire, depuis 1970, est le taux de chômage (14%) principalement alimenté par ces catégories.

Depuis longtemps, le premier employeur du territoire est l’UCL (+ de 4.000 personnes employées). Ensuite viennent les PME implantées dans des zones d’activités économiques dont la plus importante est le parc scientifique de l’UCL.

Si Ottignies-Louvain-la-Neuve est ainsi l’un des deux pôles d’emplois de la province, une part importante des habitants travaille à l’extérieur (en Brabant wallon et à Bruxelles). Il y a donc depuis longtemps un chassé-croisé, dont la dynamique, avec l’arrivée du RER, ne va certainement pas s’arrêter.

Du point de vue commercial, l’évolution met en évidence la disparition des commerces de proximité au profit de centres commerciaux dont un sur le territoire (Douaire) et un longtemps à l’extérieur (Wavre). L’implantation de l’Esplanade à LLN, en 2005, a changé la donne. Même si les 2 pôles commerciaux de l’entité se sont développés, on conserve un certain croisement des consommateurs, comme pour l’emploi.

Dernièrement, on a assisté à un développement des infrastructures favorables aux transports en commun (essentiellement le train) et au vélo. On a également assisté à l’émergence de quelques bâtiments passifs, tant publics que privés.

Plusieurs sites sont d’intérêt voire de grand intérêt biologique (Rofessart et bois de Lauzelle). Ces sites ont été progressivement rachetés par des autorités publiques et parapubliques. Le diagnostic communal sur l’évolution de la biodiversité n’est pas connu.

Grâce aux initiatives locales prises en faveur de la préservation de la nature, nous disposons d’un réseau séparatif de collecte des eaux usées pour Louvain-la-Neuve, d’un Plan communal de développement de la nature, du Contrat de rivière Dyle-Gette, d’une gestion proactive des déchets ménagers (soutien au compostage, collecte sélective des organiques ménagers)…

Malgré toutes ces actions, l’empreinte écologique par habitant a continué de croître. Cette pression sur la nature a dépassé en grande partie le cadre d’action communal.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer
Nous contacter

Les services administratifs


Téléphone +32 (0) 10 43 60 00 Fax +32 (0) 10 43 61 09
Espace du Coeur de Ville, 2
1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve

Les horaires

Les services Population - Etat civil et Urbanisme sont accessibles
Autres services
Les jours de fermeture 2017


Les échevins

Les conseillers

Les services