Le projet Palme
Affichage pour les mal voyants

Le Projet Palme : économiser l'énergie

Depuis septembre 2004, la Ville d'Ottignies-Louvain-la-Neuve s'est engagée en collaboration avec la Région wallonne dans le projet PALME. Ce projet, qui s'étend sur trois ans, a pour objectif de réduire les consommations d'énergie dans les bâtiments publics et par ce biais de réduire également l'émission de gaz à effet de serre. La Ville devient donc un acteur direct dans la lutte contre l'effet de serre.


Les sociétés modernes et leur modèle de développement assument une part importante des responsabilités dans l’épuisement des ressources naturelles et dans la dégradation progressive de l’environnement.

Lors des sommets de RIO et KYOTO, la communauté internationale a adopté une série d’engagements définissant, pour l’ensemble des pays de la planète, le cadre d’un nouveau modèle de société axé sur le « développement durable », c’est à dire un « développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre ceux des générations futures. »

Par les accords de KYOTO, en 2000, chaque pays s’engageait à réduire de 8 % la production de CO2 par rapport à la production en 1990. Entre 1990 et 2000, la production de CO2 a augmenté de 10 % ce qui nous oblige à mettre en oeuvre une réduction de 18 % par rapport aux émissions de 2000.
 
L’énergie : un des principaux leviers

L'homme a besoin d’énergie pour se chauffer, s’éclairer, se déplacer, se nourrir, se soigner, … L’énergie contribue largement au développement du bien-être. Mais derrière cet aspect positif, se cache un obstacle au développement durable. L’utilisation actuelle de l’énergie pose différents problèmes :
  • notre dépendance par rapport à un approvisionnement extérieur, tant pour le pétrole que pour le charbon ;
  • les limites des ressources disponibles : on considère qu’il reste actuellement pour 200 ans de charbon, pour 40 ans de pétrole et 60 ans de gaz naturel ;
  • la pollution : l’augmentation de l’effet de serre et ses conséquences climatiques est en effet essentiellement lié à la consommation d’énergie fossile, son impact sur la pollution de l’air est plus particulièrement lié au rejet de souffre et d’azote.
La ville: un acteur essentiel dans la maîtrise de l’énergie.

Quand on examine les compétences des différents niveaux de pouvoir, communal, régional, fédéral ou européen, on serait tenté de croire que la ville n’a qu’une faible marge de manœuvre en matière de maîtrise de l’énergie. Cependant, les villes et les communes ont un grand rôle à jouer. En effet, proches des consommateurs et elles-mêmes consommatrices, elles constituent le niveau de pouvoir le plus adapté aux actions locales de maîtrise de l’énergie.

Proches du terrain, elles sont dans une situation privilégiée pour valoriser au mieux les ressources locales, notamment renouvelables. Responsables de l’aménagement du territoire, leurs décisions dans ce domaine structurent fortement les consommations énergétiques des habitants. Soucieuses de protéger l’environnement, et plus particulièrement de diminuer les pollutions, elles ont le devoir de favoriser une meilleure efficacité énergétique.
Programme d’Action Locales pour la Maîtrise de l’Energie ( PALME).

Complémentairement aux diverses actions entreprises par la Région wallonne telles que les guichets de l’énergie et dans le but d’élargir le champ d’action de proximité avec les citoyens, il est apparu essentiel d’encourager et de supporter les initiatives au niveau local.
Les pouvoirs locaux peuvent jouer un rôle important dans la popularisation des initiatives en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie (URE) et de la génération d’énergies alternatives.
Dans un souci d’efficacité et de cohérence, la Région wallonne ne vise pas à soutenir des initiatives isolées mais, au contraire, stimule l’élaboration et la coordination de véritables programmes d’actions à l’échelle des communes : les PALME.

Le projet PALME comporte divers aspects :
 
A) L’utilisation rationnelle de l’énergie URE

Par la réalisation d’inventaires pertinents, un cadastre énergétique est réalisé définissant les priorités des actions à mener et évaluant le potentiel d’économies à réaliser.
Pour chacun des bâtiments à prendre en considération il faut définir un nombre spécifique d’actions à prendre en détaillant pour chacune d’elles, des objectifs quantifiés, des étapes planifiées, des budgets et une méthode d’évaluation.
Plus particulièrement, le cadastre a été réalisé pour tous les bâtiments de la commune ainsi que pour les écoles tant communales que libre qui l’ont souhaité, définissant ainsi les priorités pour els intervention.
Dans une deuxième phase, chaque bâtiment sera analysé et des propositions d’économie seront faites. Ces interventions seront évaluées non seulement du point de vue financier mais aussi du point de vue des économies réalisées.

B) Evaluer les possibilités de génération d’énergie

Evaluer les possibilités de génération d’énergie décentralisée qui soit économie de gaz à effet de serre. Les technologies à mettre en œuvre sont le solaire, l’éolien, la cogénération,…Chaque technologie à son champ d’application mais s’adresse surtout à des grands consommateurs de chaleur et/ou d’électricité ou de chaleur, notamment les les PME, les hôpitaux ou autre homes…..

C) Sensibiliser le grand public.

Cet aspect consiste à informer le public sur les possibilités d’économies d’énergie par divers moyens tel que le bulletin communal ou des conférences.
Pour toute information complémentaire : André Sterckx, Conseiller en énergie : 010/42.05.67 (Service Travaux-environnement).
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer
Nous contacter

Les services administratifs


Téléphone +32 (0) 10 43 60 00 Fax +32 (0) 10 43 61 09
Espace du Coeur de Ville, 2
1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve

Les horaires

Les services Population - Etat civil et Urbanisme sont accessibles
Autres services
Les jours de fermeture 2017


Les échevins

Les conseillers

Les services