« Eindelijk, enfin ! »
Affichage pour les mal voyants

Hotel de Ville - Vie politique - 01.06.2017 - Marie-Claire Dufrêne

Leuven et Ottignies-Louvain-la-Neuve ont dit publiquement leur volonté de se rapprocher, en officialisant leur jumelage, le 31 mai à Leuven.


C’est dans le cadre somptueux de la salle gothique de l’hôtel de ville de Leuven que les bourgmestres Louis Tobback et Jean-Luc Roland ont signé l’acte officialisant le jumelage entre Leuven et Ottignies-Louvain-la-Neuve, le 31 mai.

Ils étaient entourés de plusieurs échevins, de Leuven et d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, ainsi que de représentants des universités KUL et UCL, et du président de l’Association des Habitants (AH) de Louvain-la-Neuve.

« Eindelijk, enfin!”, s’est exclamé Louis Tobback, qui avait déjà évoqué l’idée d’un jumelage en 2001, lors de la fête patronale de la KUL. « Aujourd’hui, dans les villes modernes, dans les universités modernes, il n’y a plus moyen de se développer, si ce n’est en étroite collaboration. » Evoquant brièvement le « Walen buiten » : « Laissons l’Histoire pour ce qu’elle est, je suis heureux de pouvoir rétablir le Brabant dans sa gloire ancienne. »

Le bourgmestre de Leuven a expliqué comment le scellement du jumelage s’inscrivait dans le cadre des manifestations organisées par la KUL et l’UCL pour commémorer le 50e anniversaire de la mort du professeur Georges Lemaître, fondateur de la théorie du Big Bang.

« Lemaître était un Wallon de souche, un Carolorégien. Mais il y a de fortes raisons de croire que son concept est né en face de notre théâtre, au restaurant Majestic, où il avait l’habitude de venir dîner ! »

Après la souffrance, la sérénité

Jean-Luc Roland a rappelé que les fiançailles entre les deux villes avaient été célébrées il y a un an, dans la salle des mariages de l’hôtel de ville d’Ottignies. C’était aussi dans le cadre de manifestations universitaires, alors que l’UCL bouclait son « année Louvain des utopies pour le temps présent » pour commémorer la publication de L’Utopie de Thomas More il y a 500 ans.

« Contrairement à ce qui s’était passé au début des années 2000, ces fiançailles n’ont suscité aucune réaction négative parmi la population. Bien plus : de nombreux habitants se sont manifestés pour participer à la construction des liens entre nos deux villes. A la souffrance vécue il y a 50 ans a succédé une sérénité qui n’est pas seulement liée au temps qui passe, mais aussi à la réussite de ce pari fou qui fut de concevoir en quelques années une ville nouvelle, devenue un modèle de la ville de demain. »

Le bourgmestre Jean-Luc Roland s’est réjoui de la volonté des deux villes de nouer des liens d’amitié, convaincues du fait que le rapprochement entre les cultures est source d’enrichissements mutuels.

Deux statues

La cérémonie s’est poursuivie par le dévoilement d’une statue de Georges Lemaître au Collège des Prémontrés. En écho à l’inauguration d’une autre statue à l’effigie du professeur, la veille, sur la place des Sciences de Louvain-la-Neuve.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer