Des poupées qui réconfortent
Affichage pour les mal voyants

Se soigner - 19.06.2014 - Marie-Claire Dufrêne

S.A.R. le Prince Laurent était au Centre William Lennox, le 19 juin, pour y lancer officiellement la distribution de poupées Kiwanis aux enfants hospitalisés.


Plus de 150.000 « poupées Kiwanis » ont été distribuées dans la plupart des hôpitaux de notre pays. Le 19 juin, les clubs Kiwanis d’Ottignies-Coeur de Ville et de Grez-Doiceau en ont offert 100 (NDLR : ce premier don sera suivi par d’autres, quand le stock sera épuisé !) au Centre Hospitalier Neurologique (CHN) William Lennox (Ottignies), en présence de S.A.R. le Prince Laurent.

« Les poupées permettent au personnel soignant de montrer aux enfants les soins qui leur seront prodigués », explique le président fondateur du club Kiwanis Ottignies Cœur de Ville Claude Huby. « Elles peuvent être équipées de capteurs d’électroencéphalogramme, d’une perfusion, de pansements… dans le but de diminuer la peur et la douleur. »

Lors de son admission au CHN Centre William Lennox, chaque enfant recevra sa propre poupée. Il pourra la personnaliser avec des marqueurs et elle l’accompagnera tout au long de son séjour. Le week-end, l’enfant qui peut rentrer à la maison l’emportera avec lui et la ramènera le lundi. En faisant le lien entre le domicile et le CHN, sa poupée deviendra un point de repère rassurant.

La poupée constitue également un moyen idéal d’ouvrir le dialogue et de créer le lien avec le petit patient, sa famille, les médecins et les thérapeutes.

Claude Huby a remercié le Prince Laurent pour son intérêt, « qui nous conforte dans l’idée que nous faisons œuvre utile envers les enfants qui ne sont pas gâtés par la vie », avant de lui remettre un exemplaire du livre édité lors d’une exposition de poupées Kiwanis, un « pin’s poupée » et une poupée.

Le Prince a remis des poupées aux enfants qui l’ont accueilli ainsi que des sacs à dos contenant gobelets, brosses à dents, serviettes de toilette, gels douche, peignes, crèmes hydratantes… également offerts par le Kiwanis. Il a épinglé des pin’s sur les blouses du personnel soignant et apprécié un spectacle de danse proposé par Inès et Angélique, sous la supervision de la kiné psychomotricienne Florence Johnson.

168 lits

Le CHN William Lennox (168 lits d’hospitalisation et près de 400 employés) a fêté ses 40 ans l’an dernier. Il entend être la référence en matière de revalidation neurologique pour cinq pathologies : l’épilepsie, l’AVC, le traumatisme crânien, les troubles de la conscience et les troubles cognitifs développementaux.

« Près de la moitié de nos patients sont âgés de moins de 18 ans. Leur présence au CHN va de quelques jours à plusieurs mois », a détaillé l’administrateur délégué du Centre Lennox Pascal Mertens. « Les multiples acteurs qui les accompagnent - médecins, infirmier(e)s, psychologues, assistants sociaux, bénévoles… - accomplissent quotidiennement un travail fantastique. Ils méritent toute notre admiration. »

Les projets ne manquent pas : travaux pour adapter les infrastructures, contribution scientifique renforcée, développement d’un hôpital de jour, implémentation d’un Dossier Patient Informatisé unique…

« Les partenariats seront une clé de plus en plus importantes de nos réussites : avec les hôpitaux aigus et les prescripteurs, les familles, les écoles et les lieux d’accueil, mais également avec les acteurs économiques, sportifs et culturels, ou avec des services clubs dynamiques comme le Kiwanis. L’arrivée de cette poupée en est l’illustration. »

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer