Confitures au Moulin
Affichage pour les mal voyants

Enfance - Jeunesse - 10.07.2017 - Marie-Claire Dufrêne

L’opération «Eté solidaire» bat son plein, notamment à la résidence du Moulin. Les seniors y ont cuit de la confiture, le 10 juillet, entourés de 7 jeunes commis !


L’échevin de la Jeunesse Benoît Jacob, par l’odeur alléché, a poussé la porte de la résidence du Moulin, le 10 juillet. Pour y apprécier combien les seniors étaient heureux, occupés à touiller dans des marmites de confiture, avec 7 jeunes de l’opération Eté Solidaire.

« Nous avons nettoyé et coupé les fruits, avant de les peser, de les cuire et de les mettre en pots », explique Claire Hérent, résidente du Moulin. « Il faudra encore retourner les pots, pour faire le vide d’air. »

Rhubarbe-abricots, nectarines-framboises et framboises-groseilles (du jardin !) : une vingtaine de pots au total, qui seront vendus lors du marché de Noël de la résidence, les 2 et 3 décembre.

« C’est déjà la 11e année que nous participons à Eté solidaire, avec l’AMO La Chaloupe », explique Bénédicte Gabriel, animatrice à la résidence du Moulin pour le CPAS. « Les jeunes viennent travailler 15 jours à la résidence. Le matin, ils effectuent des travaux manuels - cette année, il s’agit de rénover le couloir du 3e étage - et l’après-midi, ils participent à diverses activités, avec les seniors. Ils apportent aussi leur aide en cuisine, par deux, à tour de rôle. »

Ciné-débat sur les relations intergénérationnelles (avec Atoutage), hip hop (avec Article 27), tricot… les jeunes ont même emmené 38 seniors à la mer, le 7 juillet.

« Je ne peux plus marcher comme avant alors ils m’ont poussée, dans ma petite charrette », se souvient Claire Hérent. « C’est une initiative extraordinaire, qui nous permet de rester en contact avec les jeunes. On a parfois une idée stéréotypée : on pense qu’ils ne fichent rien, qu’ils se droguent… mais les nôtres, ce sont vraiment des crèmes ! Ils nous chouchoutent ! »

« Avec Sergine, on parle tennis »

Même enthousiasme du côté des jeunes. Nathan Bosmans, de Louvain-la-Neuve, regrette qu’Eté solidaire ne dure que 15 jours. « Je reviendrai au Moulin pour dire bonjour, c’est certain. Ils me font souvenir d’un oncle dont je m’occupais, qui avait 105 ans. De ma grand-mère aussi, que je vais voir chaque semaine à Bruxelles », dit-il. « Avec Sergine, on parle tennis. Avec Marie-Jeanne, c’est plutôt couture. »

A voir les petits mots laissés dans l’enveloppe « boîte aux lettres » de Nathan, c’est certainement un grand cœur que celui-là. « Devant tant de prévenance, d’efficacité, de sourires et de bonne humeur, je ne peux qu’être admirative » lui a fait savoir Nelly.

Mahaut Bredo, du Petit-Ry, raconte comment elle a voulu présenter Chantal à son copain. Ils sont venus lui rendre visite samedi, alors qu’Eté solidaire n’a lieu que les jours de semaine.

« J’adore, j’adore, j’adore ! Même le travail en cuisine : il faut speeder, mais le chef est super sympa. Et l’ambiance dans le groupe est super bonne. »

Chaque année, la Ville engage des jobistes dans le cadre de l’opération Été solidaire initiée et cofinancée par la Wallonie. Cette année, 28 jeunes (15-21 ans) vont ainsi découvrir une première expérience de travail, en juillet-août.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer