Au bois de l’Escavée
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 20.05.2014 - Marie-Claire Dufrêne

Les élèves de l’école de La Croix ont rencontré les jeunes de l’AMO La Chaloupe, le 20 mai au bois de l’Escavée. Ensemble, ils y ont rempli le nichoir à insectes, en compagnie de deux membres de Natagora. Une activité intergénérationnelle au bénéfice de la nature dans notre ville.


Une vingtaine d’élèves en 3e et 4e primaire à l’école communale de La Croix, dans la classe de Gaëtan Asmus, ont participé à une activité "remplissage d’un nichoir à insectes", le 20 mai au bois de l’Escavée (Ottignies). Pour les aider dans la collecte de vieux bois, bois creux, tiges à moelle, boue et pierres, ils ont pu compter sur sept jeunes de l’Année citoyenne/Solidarcité de l’AMO La Chaloupe et deux membres de Natagora, Lucien Lemoine et Noël De Keyzer.

« C’est une activité intergénérationnelle au bénéfice de la nature dans notre ville », s’est réjouie l’échevine de l’Environnement Cécile Lecharlier, venue constater l’état d’avancement du remplissage de l’hôtel à insectes.

A l’issue de l’activité (notre photo), l’échevine a remis une enveloppe comprenant les bénéfices de la descente de la Dyle en kayak (départ d’Ottignies) - 765€ - aux jeunes de La Chaloupe, pour les remercier d’avoir assuré le nettoyage des berges de la Dyle (depuis la rue Charles Dubois jusqu’à l’avenue de Masaya) en avril.

« Le principe est le même depuis plusieurs années. Des jeunes - jusqu’à cette année, il s’agissait de mouvements de jeunesse - nettoient les berges de la Dyle la veille de la descente en kayak ; en échange de quoi, ils repartent avec le montant des inscriptions », précise l’éco-conseillère Dorothée Hébrant.

Les jeunes de La Chaloupe ont déjà consommé leur cagnotte : ils se sont rendus dans la région de Toulouse, en mars, pour y participer à un chantier international (création d’une haie) de l’association Citrus.

« L’Année citoyenne se termine. Les jeunes vont encore participer à la remise en route d’un potager bio, en partenariat avec la Ferme de la Hulotte de Wavre », explique Céline Vandenschrick, animatrice de Solidarcité. « Ils vont aussi défendre leur projet personnel - un voyage au Bénin, le passage du permis de conduire… - dans le but d’obtenir une bourse pour réaliser celui-ci. »

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer