Aide juridique pour tous
Affichage pour les mal voyants

Famille - Spiritualité - 01.10.2015 - Marie-Claire Dufrêne

Le CPAS proposera des permanences d’aide juridique, à partir du 7 octobre. Organisées le 1er mercredi du mois à Ottignies et le 3e mercredi du mois à Louvain-la-Neuve, elles seront gratuites et accessibles à tous les habitants.


Vous envisagez de divorcer ? Vous avez des problèmes de voisinage ? Vous devez comparaître devant un tribunal ?

Besoin de renseignements pratiques et d'un avis juridique ?

Le CPAS d’Ottignies-Louvain-la-Neuve met ses locaux à la disposition du Bureau d’Aide Juridique du Brabant wallon, pour l’organisation de permanences juridiques gratuites à destination des habitants.

Elles auront lieu sur rendez-vous (010 / 43 65 11 ou 010 / 43 65 12), deux fois par mois : le 1er mercredi du mois à Ottignies (au n°1 de l’Espace du Cœur de Ville) et le 3e mercredi du mois à Louvain-la-Neuve (à l’antenne administrative de la voie des Hennuyers), de 15h30 à 17h30. L’offre sera élargie, si la demande est importante.

" Certains habitants hésitent à pousser la porte du CPAS par crainte d’être vus ou en se disant que nous n’apportons de l’aide qu’aux plus démunis ", constate la présidente Jeanne-Marie Oleffe. « Or, beaucoup de nos permanences sont accessibles à tous, sans conditions de revenus : l’aide à la recherche d’un logement, les conseils pour réduire ses consommations d’énergie, l’aide aux familles dont une maman est hospitalisée temporairement, les repas chauds, le taxi social... ».

Les permanences juridiques seront assurées par des avocats (compter une vingtaine de minutes par rendez-vous). Ils donneront des conseils, orienteront éventuellement vers un service spécialisé.

« Ils n’organiseront pas la défense de la personne par la suite. Il s’agit d’une aide juridique de première ligne, en toute discrétion », insiste le directeur général Philippe Moureau.

« Les personnes qui sont suivies par le CPAS pourront se faire accompagner par leur assistant social, si elles le désirent », précise le chef du service Social Xavier Perin. « Les prises de rendez-vous (inscriptions clôturées la veille) permettront d’éviter l’attente, à l’inverse de ce qui se vit dans les palais de justice. Des permanences juridiques y sont aussi organisées, sans rendez-vous : il faut parfois attendre 2 heures avant de rencontrer l’avocat. »

Pour offrir ce service aux citoyens, le CPAS a signé une convention avec le Bureau d’Aide Juridique du Brabant wallon CAJ de Nivelles. Il lui en coûtera 1500€/an, en plus de la mise à disposition des locaux et de l’organisation du planning.

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer